Communauté de DOBA

Depuis 2019 nous sommes à Doba dont la mission communautaire principale est au sein la paroisse Saint Daniel Comboni. Nous collaborons dans la pastorale paroissiale, chacune selon ses dons et capacités. Nous sommes aussi engagées dans des services diocésains. Et chacune a aussi une mission spécifique selon sa formation. 


Haydée Rivera González

 

C'est notre troisième année comme communauté à Doba. Je me sens un peu plus adaptée à ce milieu et  j'accueille encore avec joie la mission de cette année scolaire 2021-2022. Je collabore au lycée-collège Saint Daniel Comboni, avec des cours d'Instruction Religieuse dans plusieurs classes, ainsi qu'au Complexe Scolaire Saint François de Salles. Je fais aussi un temps d'accompagnement et d'écoute auprès des élèves.

Au niveau pastorale, j'accompagne plusieurs groupes de la paroisse (coordination des jeunes, vocations, comité mass média). Je collabore aussi dans la Commission Diocésaine pour la promotion de la Nouvelle Evangélisation (où nous nous occupons de la formation permanente, catéchèse, liturgie, dialogue interreligieux et pastorale Biblique).

Tout cela j’essaie de l'équilibrer bien sûr avec les activités communautaires, une vie de prière, de partage en communauté et de repos.


Magali Chevallier

 

Après avoir passé 3 ans à N’Djamena et 7 ans dans la région du Guéra (5 ans à Mongo et 2 ans à Bitkine), j’ai été envoyée il y a deux ans à Doba, avec deux autres sœurs, pour commencer une nouvelle communauté. En effet les auxiliatrices du Tchad, nous avions le désir depuis longtemps de nous ouvrir à une nouvelle réalité dans le but de découvrir toujours davantage ce pays et ses habitants aux multiples visages. Après un temps de visites et de discernement nous avons choisi d’aller voir dans le Diocèse de Doba. Personnellement, cette insertion dans une région plus au Sud du Tchad m’ouvre à une réalité nouvelle, que j’apprends à découvrir et dans laquelle j’essaye de m’insérer peu à peu. Ce qui m’aide à cela est d’avoir un mi-temps comme infirmière au Centre des Handicapés de Doba et d’assurer une petite présence sur la paroisse et le quartier où nous sommes. Je rêve de pouvoir parler la langue de la région mais je me heurte à mes limites d’apprentissage ; j’essaye quand même de l’étudier un peu tout en priant le Seigneur de trouver la manière de me faire proche et à l’écoute de ce peuple vers lequel il m’envoie et de convertir mon cœur pour œuvrer davantage à la manière du Christ.  

 

 

 

Avec l'équipe de l'hôpital de Bitkine avant de partir pour Doba ; des frères et sœurs que je suis appelée à quitter, portée par l'espérance que Dieu en mettra d'autres sur ma route et continuera de faire grandir cette fraternité qui n'a pas de frontières


Valeria D’Amico 

 

Arrivée à Doba en Janvier 2021, je suis en train de découvrir la réalité locale, surtout ecclésiale, dans la paroisse Saint Daniel Comboni où nous sommes insérées comme communauté. Au niveau diocésain je participe au cours pour les « nouveaux arrivés au » du personnel apostolique.

Dans cette première année à Doba, mes impressions sont positives et me donnent de l’élan. Il me semble une Eglise vivante, avec des racines jeunes mais solides, qui cherche à grandir dans la foi et à tenir bon dans l’espérance. Petit à petit, les possibilités de collaboration avec les animateurs et l’équipe pastorale deviendront plus précises. Déjà, à partir de Septembre, je fais partie de l’équipe diocésaine des vocations qui s’occupe, entre autres, du suivi de l’animation vocationnelle dans les paroisses et l’organisation d’activités communes pour les jeunes du diocèse.

C’est intéressant et dynamisant pour moi de me lancer dans la nouvelle mission.

 

Et dans les temps libres je profite pour organiser l’économat !