Faire des vœux

une autre manière d'être humaine

Un tel titre peut étonner lorsqu’il s’agit de parler des vœux religieux. Pourtant choisir de vivre la chasteté, la pauvreté, l’obéissance, c’est dire qu’il existe un autre chemin et que ce chemin va au bonheur.

 

 

Vivre le célibat et la chasteté dans toute relation, en évitant la violence et l’exploitation de l’autre, et travailler avec chacun, sans rechercher son propre intérêt dans une société où les relations sont sélectionnées, instruments de pouvoir, où le corps est marchandise ; et ainsi, dans la recherche de la chasteté, trouver un chemin de vie.

 

 

Vivre la pauvreté personnellement et en groupe et en être toutes responsables ; vivre de son travail et le plus simplement possible ; être solidaire, ne pas accumuler et ainsi, dans la recherche de la pauvreté, trouver un chemin de vie.

 

 

Vivre l’obéissance et l’appartenance au « corps » : soumettre sa vie et ses choix aux autres ; abandonner la recherche solitaire de son propre bien, accepter la parole d’une autre ; et ainsi, dans la recherche de l’obéissance, trouver un chemin de vie.

 

 

Il s’agit par-là d’expérimenter, à la suite du Christ, une autre manière d’être humaine. L’autorité devient service, l’obéissance liberté, la pauvreté partage, la relation ouverture et fécondité nouvelle.

 


C’est un chemin de vie et de bonheur, inattendu sans doute,

un chemin déroutant, c’est celui des Béatitudes.